#unpetitgestepourlaplanète – 7*


Trouver les producteurs locaux

On ne va pas se mentir, je vais encore dans les grandes surfaces. Mais le caddie y est de moins en moins rempli, au profit de producteurs locaux. Le maraîcher du village pour certains légumes, le fermier d’à côté pour la viande, la coopérative Coprosain pour de nombreux autres produits…
Pourquoi consommer local ? Pour plein de bonnes raisons : favoriser le savoir-faire artisanal, être sûr de la fraîcheur et de la qualité des produits – ha, ces saveurs et goûts ! -, réduire les déplacements et les déchets d’emballage, soutenir l’économie locale et les circuits courts…
Testez et vous verrez ! La facture ? Sans doute un peu plus élevée que dans les supermarchés et leurs produits agroalimentaires bas de gamme, alors misez sur le rapport qualité-prix.
Avec la malbouffe, on finit par payer la différence en médocs…

Quelques conseils

  • Basez vous sur une liste de produits saisonniers : manger local, c’est aussi manger de saison, nous y reviendrons dans un prochain article.
  • Repérez les producteurs de votre région, bio de préférence : apiculteurs, maraîchers, fermiers, fromagers, boulangers, tisanières, herboristes… et allez à leur rencontre.
  • Fréquentez les marchés locaux et artisanaux : c’est l’occasion de découvrir ces producteurs et de tailler une bavette avec eux.
  • Identifiez les coopératives, les groupements d’achats locaux et leur localisation : ce mouvement prend de l’ampleur au fil des crises et scandales alimentaires.
  • Vérifiez les adresses de producteurs sur www.jecuisinelocal.be ou d’autres sites du même genre, aisément accessibles via un moteur de recherche écologique.

« Derrière le plaisir de goûter un produit de qualité, n’oubliez pas, jamais, qu’il y a un éleveur, un homme de caractère, rejetant les diktats de la profession, refusant de courber l’échine, devant la toute-puissance du productivisme. »

Jean-Pierre Coffe

* Ne figurent dans cette rubrique que des idées, suggestions, propositions que j’ai testées et mises en oeuvre pour moi-même ou mon foyer. L’observation participante reste une valeur sûre.

A propos bendupuis

Passionné d'actu, de sports et de lectures historiques. For the rest, who cares ?
Cet article, publié dans #unpetitgestepourlaplanète, est tagué , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Un commentaire pour #unpetitgestepourlaplanète – 7*

  1. bendupuis dit :

    « Jusqu’à présent, ces implications n’ont pas été abordées de manière systématique, relève Jean Pisani-Ferry dans une récente note pour le Peterson Institute, un centre de réflexion de Washington. Trop souvent, la transition écologique a été décrite, sinon comme un chemin semé de roses, du moins comme une entreprise plutôt bénigne. » Or, celle-ci sera brutale. Parce que nous avons trop tardé à agir. Parce que nous sous-estimons encore l’ampleur des changements individuels et collectifs à venir, tout comme leur coût.

    https://www.lemonde.fr/idees/article/2021/09/02/transition-ecologique-rompre-avec-l-angelisme-de-la-croissance-verte_6093076_3232.html?utm_medium=Social&utm_source=Twitter#Echobox=1630573554-1

    J'aime

Réagir à cet article ?

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s